Prix "COUP DE COEUR" du jury-Festival de Montier-en-Der 2010

J'ai grandi en RDA dans les années 80. Voilà peut-être pourquoi j'ai toujours cherché l'évasion, les grands espaces...

Le système éducatif est-allemand m'a permis, avec les moyens du bord, de m'initier à la photographie dès le plus jeune âge. La passion chevillée au corps, j'ai perfectionné mes connaissances à l'occasion de stages pendant les vacances scolaires. L'équipement appartenait à la coopérative et devait être restitué en fin de cours.

Je devrai attendre mes quatorze ans pour que mes parents aient les moyens de m'offrir mon premier 24X36. A l'âge de dix-huit ans, j'ai été lauréate d'un concours régional sponsorisé par la Sparkasse. Le prix n'en fut pas plus richement doté.

En mars 2008, je découvre pour la première fois la savane sud-africaine. C'est le coup de foudre. Le parc Kruger devient mon lieu d'étude. En avril 2012 je m'immerge dans le parc transfrontalier du Kgalagadi en Afrique du sud, à la recherche de rencontres inopinées et de nouvelles émotions.
Le désert s’empare de moi et me fait « voir » la lumière pour la première fois.
La découverte est incroyable, chaque jour m'offre une vision onirique, des lumières inimaginables qui me donne la possibilité de sublimer la faune de ce territoire pur, sauvage et hostile.

Grâce à ces images j'intègre l'agence Biosphoto en 2013.

J’obtiens la quatrième place dans la catégorie « Oiseaux de Proie » du Concours Photo International du Festival de l’Oiseau et de la nature 2016.

Installée en France depuis 2004, je me réjouis de vivre l'expérience de ma double culture: elle m'aide à me sentir citoyenne du monde.



"I never knew a morning in Africa when I woke up that I was not happy"
Ernest Hemingway

 

 © Tina Malfilatre 2017 - Toute reproduction interdite